top of page
  • Photo du rédacteurYann

On s’emballe !!

Il existe des amis qui veulent se retrouver au détour de leurs vies, prendre du temps pour eux, se laisser aller à l’énergie du moment, lâcher leur quotidien et les routines qui nous enserrent parfois. J’en ai connu quelques-uns et je me plais à vous raconter une courte histoire sur eux.


Ces trois amis se connaissaient depuis toujours et étaient comme les doigts de la main ; ils s’étaient liés très tôt et il semblait que seule la mort pourrait les séparer.

Tous trois avaient leurs singularités propres et personne n’aurait pu prédire un tel lien. Ces trois compères avaient des identités bien à eux :

Le premier était le plus cultivé et le plus intelligent ; d’un esprit à la fois vif et posé, il avait construit un empire financier. Grandes sociétés, grosses sommes d'argent, sa vie était prenante et ressemblait à une colonne de chiffres ; il adorait cette abondance de stimuli que le monde offre et les opportunités d’apprentissage et de création d’entreprise. Il avait aussi un côté généreux : Il aidait ses amis et ses proches avec des paroles bien choisies et toujours pertinentes, sa sensibilité lui permettant de capter ce qui n’allait pas ou ce qui pouvait être modifié ou adapté. Il mettait alors du cœur à l’ouvrage pour porter les autres dans leurs entreprises et leurs projets.

Le deuxième était un sportif aguerri qui multipliait les courses et les trails : sa passion était le dépassement de soi et cette sensation merveilleuse de lâcher l’esprit dans la course et la compétition. Il avait cette envie d’efforts et de grands espaces. C’était un être qui faisait attention à sa nourriture et à ses besoins en nutriments, une personne qui regarde ce qu’elle mange, « Sinon gare aux crampes et aux blessures », disait-il souvent.

Un peu solitaire, mais toujours présent pour encourager ses concurrents, il cultivait son apparence et sa santé de manière régulière. Il n’aimait pas trop l’idée de découvrir ses limites, de vieillir et de voir apparaître des restrictions ou des contraintes auxquelles son corps âgé le soumettrait inévitablement.

Le troisième compère était sans aucun doute le plus original. C’était un artiste aventureux : Hors des codes et des normes, il vivait là où son inspiration naissait, là où elle prenait vie. Il était mû par cette liberté et cette envie de rechercher « une part de sacré », comme il le disait quotidiennement. Il aimait la méditation et les fleurs sauvages, respirer l’air pur d’une forêt et se baigner nu dans une rivière. De nature calme et plein d’humilité, il ne se souciait pas du regard des autres et de leurs jugements parfois moqueurs. Dans son monde, la joie et la paix rayonnaient, ce qu’il ne manquait pas de partager avec qui voulait bien le suivre dans certains séminaires qu’il animait.





Leurs vies étaient très différentes, mais l’énergie qui les soudait était bien plus forte que tout. Ils aimaient prendre une journée à eux pour sortir de leurs quotidiens respectifs. Boire une bière sur la colline au-dessus de leur ville natale, allumer un feu et griller des saucisses et des légumes… voilà ce qui les réunissait une fois par an, lorsque les beaux jours devenaient plus doux et plus longs. Chaque année, les discussions allaient bon train et de grands débats avaient lieu. Chacun aimait présenter son point de vue avec bienveillance et chacun écoutait avec une oreille attentive et non-jugeante. La force de leur relation venait de cela aussi : Un respect de chaque instant, qui accueille l’autre avec ce qu’il est tout au fond de lui, sans juger ce qu’il fait.



En cette belle journée de solstice, la discussion tournait autour des relations amoureuses. Nos trois amis n’avaient clairement pas la même vision : Qu’importe ! c’est aussi cela, l’enrichissement de chacun à travers de belles relations ! Chacun y allait de sa vision et de son sentiment, de sa manière d’explorer le lien à travers les relations aux autres. Ils étaient d’accord sur un point essentiel : L’homme est un être sociable, qui grandit et apprend avec les gens qu’il côtoie. Depuis notre plus tendre enfance, c’est grâce aux interactions que nous grandissons et nous apprenons !



Mais ce soir-là… quelque chose d’inattendu se produisit. On ignore toujours si la bière était plus forte ou si nos amis la supportaient moins, mais voilà que le sujet des relations amoureuses emballa les esprits, échauffa les cœurs et partit dans un débat animé. L’ampleur du sujet était telle que leurs voix s’envolèrent au loin dans les collines proches. La jolie troupe animée ne semblait pas d’accord sur la question de l’exclusivité et de cette nouvelle manière d’aimer qu’est le polyamour, ce « superbe sujet de discussion » qu’avait amené notre artiste.

La norme de l’exclusivité, les sentiments difficiles que l’on rencontre quand on tente l’aventure à plusieurs, l’envie d’aimer plusieurs personnes, mais de manière différente, comme des amis ou nos proches échauffa les esprits au point d’alerter un berger qui passait par là…

Cet homme, bienveillant et sage, s’approcha du feu et prit place autour du foyer. Nos amis, emportés dans leurs explications et leurs argumentaires, ne firent même pas attention à lui… le laissant même se déboucher une bière. C’est d’ailleurs à cet instant, en entendant la capsule sauter, que nos trois amis se figèrent et le regardèrent pour de bon. L’homme ressemblait à un ermite, les rides donnaient l’impression d’un homme usé par le temps et le soleil des montagnes, il semblait pourtant empreint d’une force et d’une vitalité merveilleuse. Tel un arbre, il semblait trôner au milieu des convives comme s’il avait toujours été là, sans pour autant qu'ils en aient eu conscience. Cet homme dégageait un grand calme et une profonde sagesse, ce qui incita nos amis à l’écouter après qu’il se fut rincé la gorge, puis soupiré profondément …


Il les regarda sereinement et leur dit d’une voix douce des paroles merveilleuses et réconfortantes. Les amis ne pouvaient répondre et ils ne purent qu’écouter avec attention ses paroles sages et apaisantes. D’une manière simple et posée, il leur exprima sa vision de la Vie et de l’Amour et ses paroles résonnèrent profondément dans le cœur de nos amis, qui s’allongèrent en écoutant le vieux berger. Maintenant calmes et quelque peu enivrés, ils s’endormirent avec un sourire étrangement enfantin sur leurs visages.


L’histoire ne retrace pas les paroles du berger, mais nous renvoie à ce débat incessant que nous pouvons parfois avoir dans notre corps, notre esprit et notre cœur. Lorsqu’il est question de quelque chose d’aussi profond et intense que l’Amour et la Vie, chacun y vient avec ses craintes et ses peurs, parfois même des jugements et des injonctions… On s’emballe et on s’enivre de ces débats internes qui nous font nous lever, bouger, avancer, apprendre et nous poser. Nous sommes passionnés par ces ressentis, les émotions positives que l’on rencontre en ayant franchi une étape et nous nous plaisons à nous démener pour aller là où c’est inconfortable, difficile, pour pouvoir jouir de l’apprentissage que l’on a fait !


Alors oui… lorsqu’il est question de polyamour, notre corps, notre esprit et notre cœur luttent pour faire entendre leurs besoins et leurs envies ; ces trois compères qui nous forment et nous déforment parfois sont unis depuis toujours et sont indissociables. Nous devons faire avec… Le risque est présent : Celui de s’emballer et de ne plus savoir où donner de la tête. Celui de se perdre dans ses émotions et ses ressentis, de voir ses désirs comme des vœux un jour, puis des caprices le lendemain. Tout cela est normal et nous invite à rechercher ce berger : Emblème d’un calme que nous avons tous connu un jour, il saura apaiser les tensions, les craintes, les doutes et les menaces que nous pouvons ressentir. Il trouvera toujours cette place au milieu du foyer pour boire une bière et nous border de cette douce voix …

Appelez-le comme bon vous semble, imaginez-le... ou pas. Mais apprenez à écouter sa voix lorsque les débats internes font rage et, comme le soleil entre deux orages, il viendra redonner espoir et confiance.



37 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page