top of page
  • Photo du rédacteurYann

Le Lien

Le Lien


A notre corps,

Nous donnons de la nourriture.

De la terre elle sort,

Elle nous remplit, nous rassure.


Pour notre mental et notre esprit,

Le repas est différent.

Et ce qui profondément nous remplit,

C'est le savoir, les enseignements.


Mais qu'en est-il de l’âme ?

Belle entité qui nous traverse,

Qui jamais ne juge ou ne blâme,

Mais qui nous apaise et nous berce.


Après de nombreuses questions,

A travers mon chemin de Pèlerin,

J'ai trouvé enfin la solution :

L'âme grandit dans le Lien.


Le Lien n'est pas un nœud,

C'est cette substance sans couleur,

Qui avance dans un lieu,

Dans une texture, dans une saveur.


Le Lien joint deux êtres,

Pour une heure ou pour longtemps,

Sans le recours d'un prêtre,

Dans le seul instant présent.


Le Lien remplit l'âme avec passion,

Il est de la même substance,

Que l'air pour nos poumons,

Qui emplit l'espace de sa présence.


Finir une rencontre avec un baiser,

Laisser mourir le souffle contre ses lèvres,

Ou simplement laisser s'en aller,

Ce diamant taillé par l'orfèvre.


Prendre soin de la qualité du Lien,

C'est se pencher avec passion

Sur ce merveilleux cadeau, ce bien,

Qui fusionne le ciel dans l'horizon.


Le lien éphémère dans cette existence

Doit être considéré comme une entité

Qui vit, qui bouge et qui pense,

Pour nourrir notre cœur dans la plus pure beauté.


N'attendez rien l'un de l'autre,

Cultivez ce qui vous unit.

Faites de cette entité un bel apôtre,

Pour un instant ou pour une nuit.


Plus nous offrirons des liens au monde,

Plus l'Amour pourra luire en nous,

Comme autour d'une table ronde,

Où nous nous unirons, dans le grand tout.


N'ayez pas de regrets quant aux liens disparus :

Ils ne sont ni tristes, ni malheureux,

Ils vous ont un temps abreuvés et repus,

Votre âme s'en est nourrie, selon votre vœu.



151 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page