top of page
  • Photo du rédacteurYann

Son départ


C’est étrange, cela me le fait à chaque fois…


Le parfum sur sa veste, son maquillage pour se faire belle, son habit choisi avec soin.

Elle s’en va. Sous la pluie ou dans le soleil couchant, dans une matinée chaude ou par ce bel après-midi d’automne.

Elle s’en va rejoindre un autre, un autre homme, une femme, un autre lien. Elle s’évade de mon champ visuel, elle s’en écarte un instant. Dans mon cœur elle reste, comme l’empreinte posée tout au fond, sans que la neige ne puisse l’effacer.

L’instant mélancolique où l’on prend toute la dimension de l’éphémère, toute la grandeur de l’univers et de l’espace qu’elle a occupé, auprès de moi et durant ces quelques moments.

La solitude, la mélancolie s’emparent de moi, comme une douce brise qui apaise et refroidit en même temps. Comme ces doux rayons de soleil qui vont vers le couchant. Offrant une légère chaleur avant l’apparition de la nuit.

Et petit à petit, calmement, le silence revient, l’espace se compose différemment et la solitude se pose comme le duvet sur le lit.

Les minutes avançant loin d’elle, je respire profondément. Je sens cette lumière revenir et m’envahir. Doucement, très doucement, la liberté qu’elle s’accorde me réjouit, faisant écho en moi, comme si cette liberté m’était accordée de manière parallèle, commune et partagée.


Une certaine fierté également s'épanouit en moi, celle de réussir à lâcher prise, de lui laisser vivre sa vie et de la laisser s’appartenir à elle-même. Elle est humaine, elle fait son chemin et je suis heureux d’être présent, ou pas, dans son chemin et son aventure.

Je suis un homme de liens, de toutes les couleurs et les intensités possibles ! Je me réjouis d’être avec les autres, peu importe de quelle manière cela se présente. L’intensité de l’échange est à la hauteur de ce que j’aime chez les êtres humains : Toutes leurs facettes, leurs couleurs et leurs émotions.

Alors quand le lien se délace, lorsque le nœud qui enserre se délie et laisse place à quelque chose de plus simple et de plus léger, je dois avouer que mon âme se berce tendrement.


Parfois c’est aussi moi qui m’en vais. Parfois c’est également moi qui prends de la distance. Que cela soit avec celle qui partage mon quotidien et notre vie de famille, mon autre amoureuse ou avec celles et ceux qui sont dans mon cœur, j’ai toujours cette mélancolie en moi qui s’apaise gentiment. Elle laissera toujours place à ce merveilleux sentiment de vivre par Amour, pour l’Amour et avec tout mon Amour. Cette douceur tendre qui me berce, s’estompera toujours pour laisser place à cet enthousiasme que je contrôle peu. Cette énergie qui m’habite et me pousse en avant, cette conviction profonde qu’à travers ces instants, je pourrai me développer dans l’Amour, dans la simplicité de la Vie et la Lumière !


Volez mes amours, soyez heureuses de me perdre et de me retrouver, soyez sereines.

Je vous attends et profiterai de chaque instant en votre compagnie comme en votre absence. Je suis heureux car c’est un cadeau de la Vie que de partager mon chemin avec des êtres aussi merveilleuses que vous !!


86 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page