top of page
  • Photo du rédacteurYann

Le Grand Château


Dans une lointaine contrée, faite d'une nature merveilleuse, entouré de lacs et de forêts enchanteurs, se trouvait un château.

Tout le monde pouvait le voir de loin à la ronde, majestueux, blanc et d'une taille incroyable ; ses tours s'élevaient en flèches d'ivoire vers le ciel.

Dans ce château ne vivait qu'un seul homme. Le seigneur de ces lieux était altruiste, humble et passionné.


Depuis le début de sa Vie, ce châtelain au grand cœur accueillait des gens pour ses repas de fête. Il les recevait parfois tour à tour pour de courts instants. D'autres fois, ils partageaient de longues heures d'échanges, de rires ou de pleurs.

Le seigneur n'avait qu'une obsession, que la salle de réception qu'il avait construite puisse être suffisamment grande pour contenir tous ses visiteurs.

De travaux en travaux, il s'élançait dans de grands projets pour l'agrandissement de cette salle, pour l'aménagement de ces lieux. Le grand architecte cédait toujours à cette envie d'accueillir encore plus de monde.

Pourtant, un jour, malgré tous les travaux, la salle de réception ne put plus contenir toutes ces fêtes et tous ces visiteurs. Le seigneur décida alors d'installer sa grande table à l'extérieur, là où les frontières des murs n'existaient plus, là où la seule limite était l'horizon et l'espace de son territoire.


Le Châtelain était convaincu qu'il pouvait recevoir des milliers de gens, établir des centaines de liens avec les personnes qui lui rendaient visite. Pour lui, il était très important que chacun puisse avoir sa place et il refusait qu'une chaise soit retirée ou remplacée pour un autre convive. La place était personnelle et n'était jamais utilisée par quelqu'un d'autre. Évidemment, la chaise restait parfois vide et certaines personnes, ayant partagé un bon repas, ne revinrent jamais à cette tablée.

Ainsi est la Vie et les rencontres précieuses que l'on fait. Nous partageons des moments privilégiés autour de cette grande table d'Amour. Cette table, ce royaume, n'est ni plus ni moins que notre cœur, grand et en expansion permanente. Certaines personnes s'y joignent pour être avec nous, pour un temps donné, plus ou moins long. Ce banquet ne finit jamais.


Nous éprouvons tous cette frustration que l'Amour et le partage n'aient aucune limite, alors que le temps, lui, ne peut pas être multiplié à l'infini. Nous devons alors faire des choix humains, savoir à qui donner du temps et de l'attention.

Ce temps est parfois pris sur celui qu'on aurait accordé à d'autres, avec joie ou peine. Nous apprenons la frustration de vivre dans une existence faite de limites éphémères et temporelles.

Dans ce royaume qu'est notre cœur, nous accordons de la place à des gens, à une multitude de personnes avec qui l'on partage de précieux moments.

Qu'en est-il lorsque ces personnes s'en vont ? Les sièges restent vides, parfois pour quelque temps, parfois pour toute une Vie.

Ne recherchez pas à offrir cette place à une autre personne, cela ne marchera pas. L'échange sera tourné vers un passé, vers un partage déjà vécu et bien des souvenirs ou des similitudes risquent de vous dérober à l'instant présent.


A ceux qui sont venus : nous gardons votre place, votre siège. Aux nouveaux venus : Agrandissez cette table d'Amour pour accueillir encore et encore. Ne cherchez pas à combler ou remplir cette grande table. Notre condition d'être humain nous oblige à offrir du temps à chacun, dans l'instant présent d'un partage commun.

Pour le châtelain que je suis devenu, pour vous tous qui avez croisé ma Vie, sachez que votre place est là, autour de cette grande communion d'Amour que j'ai construite avec vous. Votre siège est là, plein ou vide temporairement, jusqu'au seuil de ma Vie terrestre.

A la fin de l'existence, au commencement d'autre chose, nous nous retrouverons autour de cette tablée incroyable et nous irradierons d'Amour et de partage. Unis à jamais dans l'esprit du monde et du lien que nous avons partagé, dans l'éphémère d'un temps disponible.


A mes amours.

A toutes ces personnes qui ont semé dans mon cœur.

A ces personnes qui m'ont perdu ou laissé.

A toutes celles et tous ceux que j'ai croisés, qui m'ont émerveillé un temps ou fait souffrir un instant.

Sachez que votre place est là. Il n'y a plus de colère, de rancune ou de jugement. Vous êtes venus, vous êtes passés ou présents.


Que ma table puisse rejoindre la vôtre et vos propres convives, vos autres Amours.

Notre salle de banquet n'a pas de limite ! Je me joins pour un temps à chacun, en attendant de vous retrouver un jour ou l'autre dans cet instant de Lumière où nous ne serons plus, où nous serons tout.


70 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page