top of page
  • Photo du rédacteurYann

La Liberté

La liberté à travers le lien et les relations plurielles : Comment évoquer ici celle que je ressens et qui s’éloigne d’une vision simpliste que certaines personnes ont du polyamour ?


Lorsqu’on parle de liberté et que nous vivons plusieurs histoires de lien en simultané, nous pouvons être confrontés à des définitions différentes. Pour la société et son référentiel en général, la liberté amoureuse et relationnelle s’apparente bien souvent à de la légèreté.

Pour la plupart des gens, parler de liberté en étant dans une relation ouverte ou polyamoureuse amène tout de suite une connotation de légèreté, de relations éphémères et vues parfois comme futiles. J’ai bien souvent perçu, dans le regard des autres, que les personnes avec qui j’étais en relation n’étaient pas vraiment importantes, pas perçues comme partenaires d'un engagement dans la durée ou comme des êtres faisant entièrement partie de ma vie. Le regard de mes proches était particulièrement compliqué à gérer, car ils me jugeaient parfois en fonction d'une vision qui est la leur : c'est à dire que j’ai choisi un chemin facile, car léger, simple et dénué de vision à long terme. J’ai récemment entendu quelqu’un me dire : “Cela serait plus facile si tu étais divorcé”… finir une relation pour pouvoir en débuter et accepter une suivante… tristesse relative face à une perception culturelle et sociétale habituelle : Si tu en aimes une autre, c’est que tu n’aimes plus la première !


Comment donc parler de liberté avec ces gens ? Faire une analogie avec un autre type de liberté semble être une piste : La liberté de déplacement, de choix, de croyance ou cette liberté que l’on cherche en partant en vacances sans contrainte, le sac au dos…

Ces formes de liberté ne sont pas pour autant une absence de contrainte ou d’engagement. Il faut bien trouver de la nourriture, quelque argent pour la payer. Il faut trouver un abri, il faut suivre certaines règles pour ne pas finir en prison, privé de liberté. Même une personne avec beaucoup d’argent et ne travaillant pas se retrouve à avoir quelques devoirs ou obligations, c’est évident !


Les relations ne font pas exception. En effet, que nous soyons dans un modèle exclusif ou ouvert, il y aura toujours une forme de contrainte et d’engagement, mais cela ne veut pas dire une lourdeur ou une absence de liberté !

Pour ma part, celle que m’offrent les relations plurielles est une véritable liberté de cœur, qui s’apparente à s’écouter pleinement et entièrement.

Je la découvre tous les jours dans ma constellation, cette merveilleuse liberté que nous cherchons et chérissons tous. Elle m’offre avec joie une certaine sérénité, un apaisement au fond de moi qu'il me plait d’explorer, elle ne sera jamais perdue ou emprisonnée. Ma liberté est aussi celle de penser et d’exprimer le monde à travers mon regard, à travers mes yeux ; elle me permet de parler et de m’engager dans des causes qui me semblent justes et nobles.


Avoir différentes relations, être amoureux, tressaillir de joie en rencontrant encore une fois ma belle après une absence… tous ces moments suspendus m’ont permis de comprendre ma véritable liberté. Pas celle d’aller et de venir au gré de mes envies, mais cette liberté de créer différentes relations, de construire différents liens en même temps, afin de les comprendre, de m’y engager d’une certaine manière et d’explorer leurs mille nuances.


J’ai découvert ma véritable liberté en construisant une constellation de relations autour de moi et avec moi. C’est aussi une merveilleuse possibilité de m'exprimer librement, dans ma plus belle humanité, à travers le regard de mes partenaires et mes relations : je me laisse aller à cette énergie d’être vivant, de respirer pleinement et d’expérimenter jour après jour.


Dans toutes les manières de s’exprimer, la liberté est indispensable pour nous permettre de transmettre un peu de notre humanité, de nous-mêmes, à travers elle. Un artiste qui travaille en liberté pourra alors créer un style bien à lui, chercher à poser sur la toile ses parts d’ombres et de lumière. Ainsi, comme un artiste, j’expérimente et explore avec joie le vaste monde des relations, et j’aime poser sur la toile de ma vie cette liberté d’être tel que je suis : Avec mes doutes et mes craintes, mes croyances et mon enthousiasme parfois trop débordant. Cette liberté d’être… voilà ce qui me permet aujourd’hui d'entrer en relation avec le vivant, avec l’autre, avec le monde entier, en y apportant ma singularité et ma joie de vivre !!

Soyons libre !

82 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page