top of page
  • Photo du rédacteurYann

L'équilibre

Dans cette existence, faite de matière et de contrainte, de limites et de dualité, il est important et essentiel de garder l’équilibre.

Depuis notre plus tendre enfance, nous nous tenons en équilibre. Ce dernier nous a permis de marcher, de lâcher une main et de nous en aller sur notre chemin. Un pied devant l’autre, pas à pas, nous avons appris à marcher, à courir, à sauter et jouer. Évidemment cela a entraîné des peurs et des doutes quant à notre confiance, chaque pas nous menant vers le suivant, nous avons grandi dans ce chemin, parfois en total déséquilibre, mais pas très longtemps. Mais avant cela, avant la marche et la course, étions-nous déséquilibrés ? Sans chemin ? certainement pas ! Le premier équilibre de toute forme vivante est un équilibre interne, une recherche constante et dynamique d’un point parfait, jamais atteint. Cet équilibre est interne à notre corps, c’est un état d’inertie et de dynamisme permanent. En médecine, on appelle cela « l’homéostasie ».

Notre vie est ainsi construite, autour de la recherche d’un équilibre que l'on n'atteint jamais tout à fait. Tantôt trop acide, le corps régule ses mécanismes jusqu’au point d’être trop alcalin. Alors, il relâche dans le système un peu d’acidité, et ainsi régule son PH de manière constante. Il en est de même pour la température, pour la glycémie et toutes les valeurs nutritives nécessaires à notre corps.Intérieurement, psychologiquement, nous fonctionnons de la même manière : tantôt joyeux, tantôt mélancoliques, nous évoluons dans un état permanent de déséquilibre. Point de perfection jamais atteint, ni dans cet état de plénitude, ni sur la durée. Alors on recherche cette perfection, constamment. On la poursuit sans jamais l’atteindre, on est insatisfaits, alors que c’est dans ce jeu de balancier que la magie de la vie se situe. Elles font partie de nous, cette impermanence et cette insatisfaction qui sont notre quotidien dans cette réalité.

Alors ne soyons pas si durs envers nous-mêmes et soyons heureux de ce dynamisme ! Chaque moment de paix et de sérénité sera suivi d’un moment plus difficile, et ainsi de suite. Réjouissons-nous de ces aléas et de ces zigzags que la vie nous offre!


Il en est de même pour nos amours et nos partenaires. Il n’est pas nécessaire d’atteindre une perfection ou une plénitude relationnelle ! Mais c’est cette quête qui rend merveilleux nos différents liens, nos différentes relations, nos différents amours. Qui les rend dynamiques et dans le mouvement de la Vie!

Cette quête du bonheur peut aussi parfois nous désespérer et nous fatiguer.

Alors partenaires de tous bords, aidons-nous les uns et les autres à ne pas sombrer, à ne plus douter et ne pas baisser les bras.

Amours de tous horizons, êtres humains et vivants dans le vivant, soyons dans la joie du dynamisme en acceptant ce mouvement incessant !!


Et aimez, ne l’oubliez jamais, c’est avant tout partager l’Amour… simplement.



(Ce texte s'inspire beaucoup de mon amie Elodie Mazza avec qui je partage beaucoup)

84 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page