top of page
  • Photo du rédacteurYann

L'écrin

Aujourd'hui, pas de poème, pas de citation.

Juste un sentiment, une impression.


Dans nos chemins d'humains, de pèlerins ou d'affranchis, nous avançons sans trop nous poser de questions. Parfois, cependant, nous remettons en cause beaucoup, nous relevons des défis et avançons, apprenons.

Ce chemin est parsemé d'embûches et de soubresauts. Tel une mer infinie, tantôt calme, tantôt déchainée, cette étendue d'eau nous emporte et nous conduit, elle nous berce parfois, mais, bien plus souvent, nous devons lutter contre la tempête, qui naturellement cessera avec le temps. Ce temps si court, qui court à travers les âges et nous rend si éphémères, ce temps auquel même le plus grand soleil ne résiste.


Il est évident que rien n'est simple, et pourtant... Nous l'avons appelé Graal, Pierre Philosophale, Toison d'Or ou Trésor des Templiers.… A travers l'existence, les hommes ont recherché cette chose incroyable qui les porterait dans cette Vie jusqu'au bonheur et à la plénitude éternelle. Le but d'une existence, la recherche du Sacré, du Divin…

Ce Sacré, ce Divin, réside dans un écrin merveilleux, une pièce accueillante aux reflets d'or, ouverte sur une grande allée, débouchant sur une forêt royale. Cet écrin est placé sur un support en bois, beau et simple à la fois. Il trône là, attendant le héros, qui saura le brandir et arriver au bout de sa quête.

Le héros, pourtant, ne voit que la forêt aux mille dangers, que les murs d'une forteresse infranchissable, alors qu'au fond de lui, tout au fond, il sait qu'il ne lui faut que l'intention. A l'image du Mage, s'imprégner de son souffle et étendre son âme lui permet alors d'aboutir à sa quête. Rien qu'en fermant les yeux… respirer… s'imaginer… rêver et se rendre compte qu'on y est déjà, sans y être vraiment allé.

Ce château, cette muraille et cette pièce ne sont autre que notre Moi intérieur : notre égo dressera milles barrière entre cet écrin et nous, il nous fera douter et hésiter, perdre confiance. Car notre égo sait… il sait qu'une fois l'écrin trouvé, il perdra à jamais son pouvoir sur nos Vies.

Allez ! Fermez les yeux et respirez. L'écrin du bonheur n'est pas si loin, il est là, devant vous, à l'intérieur de votre cœur si grand et si généreux ! Cet écrin n'est autre que votre confiance en vous, votre âme qui attend d'être libérée.

Ayez confiance en vous et retrouvez cet écrin, là, caché au fond du fond ; il n'attend que vous, il n'attend plus que d'être ouvert pour rayonner sur le monde. Car, une fois trouvée, cette Lumière intérieure pourra alors jaillir sur le monde et irradier l'Amour universel ainsi retrouvé.

A vous tous, frères et sœurs du genre humain, ayez foi en cet écrin qui n'est pas si loin, ayez le courage de le retrouver et laissez-vous emporter.


Le bonheur est au fond de vous, il ne demande qu'à vous rencontrer.


Soyez vous, soyez un, soyez des milliers ou des milliards, soyez le Tout, l'Unique, scintillez de cette Vie : soyez là, pleinement et simplement.

69 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page