top of page
  • Photo du rédacteurYann

Frère

Toi qui es entré dans sa vie, toi qui seras de passage pour un temps donné, je te salue et t'honore.

Dans tes bras, celle qui partage ma vie a décidé de t'offrir les siens, elle t'a confié ses maux, ses mots, ses doutes et ses craintes, ses rires et ses pleurs.

A toi qui es là, pour les bons moments comme ceux plus tristes, toi qui la soutiens et la conseille, toi qui l’appelles pour avoir de ses nouvelles et qui lui offre une petite attention, chaque matin, par une pensée ou un message. A toi, simplement, merci.

Merci de lui apporter cette joie que le quotidien emprisonne, merci de lui apporter cette légèreté qui parfois est trop éloignée des jours qui se ressemblent. Dans tes bras, la joie et l'amusement, la paix et la tranquillité.

A toi, mon frère, merci de prendre du temps pour elle, de la soutenir et de la conseiller, de l'aimer simplement et sans conditions. Merci de partager de ton temps entre cette famille et ces obligations et de lui offrir cette île de paix qu'elle ne trouvera pas ici.

Les jours passant, le quotidien, le travail et les obligations, causent parfois bien des tracas et de la tristesse. Mélancolie d'un fonctionnement habituel, merci de prendre soin d'elle.

A toi mon frère, je te la confie. Pour quelques heures ou quelques jours, je m'en remets à toi et à ta bienveillance. Je sais que chaque mot sera une respiration apaisante, que chaque geste sera tourné vers cette envie de l'honorer. Chaque pensée sera le reflet de cette envie de l'aimer.

A toi, mon frère, merci d'être ce que je ne suis pas, d'être aussi parfait et imparfait que moi, d'être ce que tu es pour elle, ni plus ni moins.

A toi mon frère, je te confie pour quelques instants, cette personne merveilleuse qu'elle est, dans son intégralité dans sa merveilleuse Lumière. Honores ces instants passés avec elle, chéris-la et aime-la à ta manière, à celle qui vous définit et vous transporte.

Ne doute jamais de mes sentiments envers toi, mon frère. Si cette personne si chère à mon cœur a su s'offrir à toi, c'est que tu es exceptionnel et merveilleux. Honore-la et aime-la, ici, dans cette vie et cette énergie.

Sois pour elle cette île reposante et apaisante, ce havre de paix et de légèreté que le quotidien m'a parfois retiré. Sois pour elle un conseiller, un ami, un amant, un complice, un frère aidant, un père retrouvé.

De moi, tu ne crains rien. Tu ne dois rien craindre de ma part. Je ne pars pas en croisade contre cet amour merveilleux, je ne suis le conquérant de rien. Je te respecte, comme je respecte ce qui vous unit.

Bien sûr que, chaque fois qu'elle parlera de toi avec des yeux pétillants, je verrai le reflet de celui que je ne suis pas, que je ne suis plus. Bien sûr que, parfois, j'aurai besoin d'elle et qu'elle ne sera pas là, partageant sa nuit dans ta couche et dans tes bras. Bien sûr que, parfois seul, je ne saurai quoi dire ou faire pour exprimer ce poids qui parfois me pèse. Parfois le doute et la peur m'envahiront, simplement parce que le joyau que tu serres dans tes bras est inestimable à mon cœur, précieux à mes yeux et à mon corps dépendant. Sois en paix avec cela, sois en paix avec moi.

Mais ne crains rien de moi, frère : cette histoire est la vôtre et, quoi qu'en dise le monde, cette histoire est belle et heureuse, car partagée dans l'Amour de la Vie.

Mon âme est en paix, elle se retrouvera toujours dans ses joies partagées avec toi. Merci, frère, d'être qui tu es pour elle, et de lui offrir de ton temps, de ton énergie et de ce partage si merveilleux.

Aujourd'hui, tu disposes d'un Amour précieux et sincère, alors je ne te demande qu'une seule chose, frère : Chéris ces instants et ne la fais pas souffrir. Apaise-la et aime-la avec force et passion. Car de moi tu ne crains rien.

Un joyau si précieux aux yeux du monde ne pourra jamais être gardé égoïstement. Laisser luire sa lumière au monde présent, c'est répandre ce qu'elle est de meilleur pour cette Vie. Je suis serein de la savoir près de toi, car c'est ton respect, ta force et ta fragilité qui l'étreignent et l'apaisent dans les instants où elle n'est pas près de moi.

Merci à toi frère, mon ami, reflet de cette sensibilité humaine et de cette bienveillance de l'Amour.



109 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page