top of page
  • Photo du rédacteurYann

Comment faire concrètement ?

Une question existentielle demeure : Si aimer plusieurs personnes est acceptable et compréhensible, comment faire dans la vie ? Dans ce quotidien limité par le temps et l’espace… ? Est-ce une douce illusion en dehors des gens qui vivent sous le même toit ? Peut-on s’engager pleinement dans différentes relations ?

Dans la pratique d’un mode relationnel atypique et ouvert, j’ai pu expérimenter diverses manières d’être en lien, différentes façons de vivre avec d’autres partenaires.

Je n’ai pas la prétention de dire que je sais comment faire ni que j'ai une solution clé en main… je me rends bien compte que cette organisation et cette présence que je souhaite partager et donner à mes partenaires demande beaucoup d’énergie et une organisation complexe. A vous de voir si cela vous parle, ce que vous pouvez et/ou voulez garder, ou pas. Finalement, ce n’est qu’une manière de vivre les choses dans un monde en perpétuel changement.

Dès que nous avons ouvert notre couple, j’ai recherché différentes manières de vivre le lien, et je me suis vite rendu compte que, malgré la possibilité d’avoir des histoires légères ou parfois sans lendemain, mon envie profonde était de pouvoir créer une relation différente de celle que j'ai avec ma partenaire de vie, mais une relation dans laquelle je m’implique également ! Pourquoi ? je ne crois pas que c’était pour « prouver » quelque chose ou pour me convaincre qu’une autre relation engagée pouvait être possible. Ni même d’avoir autre existence, une double vie, pour fuir mon quotidien. Je pense qu’au fond de moi, il y a un espace d’aventure infini, quelque chose qui me pousse à aller de plus en plus loin dans l’expérience de la vie.

C’est au détour de cette ouverture qu’une nouvelle relation est apparue. Cette nouvelle personne est entrée dans ma vie avec une aisance particulière. Elle, découvrant le monde des relations plurielles et moi qui la regardait comme on observe un nouveau monde.

Oui, j’ai été charmé par sa présence, son intelligence et la pertinence de son regard sur le monde et la vie… Nous avons commencé, nous avons poursuivi et nous continuons de marcher ensemble encore aujourd’hui. Cette personne a rapidement partagé beaucoup de mon temps et j’ai intégré l’espace de son « chez elle ». L’envie de me sentir engagé et présent à ses côtés ne fut pas si simple et cela a forcément touché ma manière de vivre mes autres relations et ma vie d’une manière globale. Dans ma constellation actuelle, je peux dire que deux femmes, deux soleils partagent de manière impliquée et engagée mon espace et mon temps. Voilà deux notions dont je prends conscience : Le temps est limité et l’espace (ou la présence auprès de l’autre) sont des dimensions que l’on ne peut multiplier à l’infini. Je ressens une profonde connexion au monde et une ouverture du cœur parfois sans limite, me permettant d’aimer 100 personnes à la foi… ! Mais je ne peux transgresser les limites de nos existences humaines !

Le temps et les limites de notre expérience terrestre ne peuvent me permettre de rester en lien constant avec 100 personnes. C’est illusoire de croire qu’on pourra s'affranchir des choix, des limites et des contraintes, notre visite ici-bas est justement dans ce but : Apprendre notre limitation pour faire avec elle, et non lutter contre.

Alors oui, que votre constellation se construise autour d’un couple de base avec des satellites ou que vous choisissiez de n’avoir que des astres indépendants dans votre galaxie, la notion d’engagement, de présence et de temps accordé à l’un ou l’autre aura toujours un impact sur les autres… Inévitablement, lorsque l’on passe du temps avec un astre, on fait parfois le choix de ne pas passer du temps avec un autre. Même si, dans des histoires à trois ou à plusieurs vivant sous le même toit, cela peut être différent, le doute demeure quant à la réalisation fluide et idéale d’un équilibre parfait.

Ma volonté ici n’est pas de vous dire que c’est possible ou impossible, mon seul souhait est de vous faire prendre conscience des limites imposées par notre existence d’humain. De mieux les comprendre et les cerner pour pouvoir faire avec, en conscience et dans le respect de l’autre. Il n’y a pas beaucoup de lien lorsque l’on vit comme on le souhaite sans tenir compte de celui ou celle qui partage notre espace. Choisir son agenda, sa disponibilité et être le centre de la constellation, c’est ignorer la galaxie entière et les interactions entre d’autres constellations parfois plus complexes.

Trouver l’équilibre, prendre conscience de ce que l’autre vit, de ses besoins et ses envies, trouver l’alchimie des compromis et des solutions, dépasser ses peurs de l’abandon et du rejet, faire des choix, décider et se planter parfois, recommencer… Voici la pleine et belle expérience qui nous est offerte de vivre ici-bas ! Vivre l’amour, le lien et les relations en conscience, c’est arpenter avec les yeux grands ouverts les sentiers de l’existence !



98 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page